PS Mouscron

USC Mouscron Parti Socialiste

Rue du Val 10 à 7700 MOUSCRON
TEL : 056/85.65.95 (94)
FAX : 056/85.65.96

Author Archive

Il n’y avait pas que la fête des Hurlus, en ce premier dimanche du mois d’octobre. Du côté de la rue du Val, et plus précisément de la salle du Parc des Loisirs, à Mouscron, la députée-échevine Annick Saudoyer organisait son traditionnel apéritif, dit apéro « Tous en Fête ».

L’ouverture des portes était annoncée vers 11h, mais les plus rapides étaient déjà là un peu plus tôt. Puis le monde est arrivé, au fur et à mesure, et la salle de la rue du Val a rapidement été remplie.

En début d’apéritif, une fanfare venue de Tourcoing, et passant le week-end à Mouscron dans le cadre de la fête des Hurlus, s’est invitée à l’événement afin de jouer quelques morceaux. Une initiative qui semblait bien appréciée par les personnes présentes.

À l’entrée de la salle, Annick Saudoyer a accueilli personnellement chacun des visiteurs s’étant déplacé. Une bise par-ci, une poignée de main par-là, quelques mots échangés, la députée-échevine s’est montrée disponible, comme tous les ans.

Annick s’est dite enchantée de voir autant de monde. Car à une semaine des élections communales et alors que la fête des Hurlus battait son plein en centre-ville, les autres activités fixées à la même date ne manquaient pas.

Celle qui occupe la tête de liste du PS mouscronnois aux élections communales du 14 octobre se réjouit, aussi, d’avoir croisé tant de candidats du parti socialiste. Plus que jamais, n’en déplaise à certains, l’équipe socialiste se veut soudée et solidaire. Et tous les candidats en sont persuadés, ils ne manqueront pas de se retrouver à nouveau, le soir du 14 octobre, pour une belle et grande fête!

Rappelons encore que les bénéfices récoltés lors de cet apéritif permettront à quelques jeunes de passer une agréable journée sportive. Le 25 mai 2012, plus de 200 enfants issus des classes de quatrième primaire de l’enseignement communal avaient ainsi pu participer aux Olympiades de l’enseignement communal, sur le site du Futurosport. Un événement qui avait été une grande réussite… et qui devrait être reconduit en cette fin d’année scolaire.

Toutes les photos de l’événement sont disponibles sur le site www.annicksaudoyer.be, sous l’onglet « Mes photos »…

Sports’News 20

By on septembre 6, 2012

[ Le numéro 20 du magasine « SPORTS’NEWS« , l’actualité des clubs et associations sportives de l’entité mouscronnoise est de retour ! ]

.

Vous voulez tout savoir sur l’actu sportive de notre région ? Alors voici le tout dernier Sports’News, magasine conceptualisé par notre Echevin des Sports, Monsieur Gaëtan VANNESTE.

Bonne lecture !
.

.

L’EDITO DE GAËTAN VANNESTE, ECHEVIN DES SPORTS

Excellente rentrée

Dernière ligne droite pour mon premier mandat en tant qu’échevin des Sports et des Jumelages de la Ville de Mouscron.

Avec mon équipe, nous franchirons ensemble la ligne d’arrivée de six ans d’efforts continuels pour le bien-être sportif de tous. Nous passerons ensemble sous l’arche des multiples projets menés depuis 2006, après une course effrénée vers le sport pour tous. À chacun de récolter la médaille des six années passées à vos côtés.

Chaque jour, le service des Sports de la Ville de Mouscron met à la disposition de tous les publics et de toutes les tranches d’âge un large panel d’activités sportives adaptées : sports individuels ou collectifs, pour les particuliers, enfants ou adultes, pour les entreprises, dans les écoles,… Notre objectif est de faire le relai de ces possibilités auprès de Monsieur et Madame Tout le monde et ainsi proposer le meilleur service qui soit. N’hésitez pas à nous contacter pour recevoir les différents plannings édités pour la saison 2012-2013.

Quelques nouveaux clubs dans des discipline très différentes ont ouvert leursportes sur le territoire mouscronnois en ce mois de septembre et je leur souhaite les meilleurs débuts qui soient. Que les sportifs hurlus leur accordent le meilleur des accueils.

Je vous remercie toutes et tous pour votre fidélité à nos activités et vous souhaite une excellente rentrée revigorante et donc… sportive!

Au programme de cette 20e édition

  • Le Pass’Sports s’offre tout un week-end
  • De Buenos Aires à Mouscron
  • Accès à tous les clubs au CPO
  • Tous à l’abordage !
  • Quel sport choisir?
  • De brève en brève …
  • Qui aura le plus de Mérites?
  • Testerez-vous les nouveautés?
  • Qui défendra la Cité des Hurlus ?
  • Envie d’encadrer des stages ?

Envie de vous amuser et de partager un moment convivial ? Ce dimanche 16 septembre, dès 11h, ne ratez pas l’apéro-repas de la section PS d’Herseaux. Un moment inoubliable vous attend au Delta, le tout dans une ambiance des plus festives.

Je tiens à faire part de ma profonde tristesse concernant le décès de M. Guy Spitaels, qui s’est éteint cette nuit à l’âge de 80 ans.

Ancien Ministre mais aussi président du Parlement wallon, Guy Spitaels fut un homme important au sein du Parti Socialiste, parti qu’il a présidé durant plus de dix ans. Natif d’Ath, M. Spitaels a également eu une influence considérable au niveau de la Wallonie picarde.

A titre personnel, j’avais une affection particulière pour M. Spitaels. C’est en effet à lui que je dois mon entrée au Bureau du PS, il y a déjà plusieurs années, alors que nous n’avions pas encore passé le cap de l’an 2000. C’est donc Guy, en quelque sorte, qui a permis de lancer ma carrière au-delà des frontières de la cité des Hurlus. Il m’a toujours témoigné son entière confiance, j’en suis très honorée.

Par la présente, je tiens à présenter mes condoléances sincères et émues à la famille et aux proches de Guy Spitaels. Guillaume Farvacque (président de l’USC Mouscron) et moi-même tenons ainsi à nous associer afin de proposer un registre de condoléances qui sera ouvert à la population mouscronnoise. Celui-ci sera disponible dès ce mercredi et jusqu’à vendredi, de 10 à 11 heures puis de 15 à 16 heures, au bureau du parti socialiste (10, rue du Val), à Mouscron.

Annick Saudoyer

.

.

VOTEZ SANS PRÉJUGÉS !

By on juin 28, 2012

Le 14 octobre prochain nous sommes appelés à voter, à choisir celles et ceux qui parleront en notre nom, au niveau communal et provincial.

Voter, c’est choisir, c’est opter pour des idées, des valeurs et non uniquement pour une classe sociale, un sexe, une couleur de peau, une appartenance culturelle, etc..

Au niveau local, bien que l’on compte une progression du nombre d’échevines et de conseillères communales, la fonction de bourgmestre demeure majoritairement masculine.

Depuis de nombreuses années, la question de la répartition égale de l’exercice politique entre les femmes et les hommes n’a cessé de faire débat. Malgré les réformes et d’évidents progrès, les femmes restent encore minoritaires parmi nos élus. Quand les femmes s’intéressent à la politique, qu’elles revendiquent une place égale sur les listes électorales, surgissent les discours qui n’ont pas pris une seule ride en 30 ans : « les femmes ne souhaitent pas se présenter ni s’investir dans la vie locale», « il faut leur courir après, pour qu’elles acceptent de figurer sur les listes ».

En Belgique, Le législateur a pris des mesures pour une parité effective en politique. Les partis doivent déposer des listes qui comportent un nombre d’hommes et de femmes équivalent au niveau communal et provincial. Ce qui suppose des listes électorales équilibrées. Cependant, rien n’empêche un parti de pratiquer l’alternance sur l’ensemble de la liste. On parle alors du système de la tirette.

La parité constitue un changement de fond, favorable aux femmes en tant qu’individus, mais aussi un moyen de transformer, en profondeur, la place qu’elles occupent dans la société. S’il est possible en Belgique, d’aller plus loin sur le plan législatif notamment en rendant le système de la tirette obligatoire sur toutes les listes et pour toutes les élections, ce sont davantage certains comportements qu’il convient de faire évoluer.

Ce sont également les mentalités de chacun qu’il convient de changer, en analysant les bilans, en choisissant un programme. Au moment du vote, il ne faudrait plus voter par automatismes parce que c’est un homme ou une femme mais bel et bien oser voter sans préjugés.

Nous voulons vous sensibiliser à l’influence que votre vote peut avoir dans la construction d’une société plus égalitaire. Nous voulons déconstruire les clichés que nous avons à propos du pouvoir politique exercé par les femmes. Nous voulons informer des avancées rendues possibles grâce à l’accession des femmes aux postes à responsabilité.

.

.

Samira BOUGUERRA-BUFFEL

Conseillère CPAS

Animatrice FPS-TAM

Le texte ci-dessous vous donnera les renseignements nécessaires si vous voulez donner procuration lors des élections communales et provinciales du 14 octobre 2012.

.

L’article « L4132-1 » du Code de la Démocratie locale et de la Décentralisation fixe les modalités du vote par procuration :

.

Électeurs concernés ?

l’électeur qui, pour cause de maladie ou d’infirmité de lui-même, d’un parent ou allié ou d’un cohabitant, est dans l’incapacité de se rendre au centre de vote ou d’y être transporté. Cette incapacité est attestée par certificat médical. Les médecins qui sont présentés comme candidats à l’élection ne peuvent délivrer un tel certificat ;

l’électeur qui, pour des raisons professionnelles ou de service :

a. est retenu à l’étranger de même que les électeurs, membres de sa famille ou de sa suite, qui résident avec lui ;

b. se trouvant dans le Royaume au jour du scrutin, est dans l’impossibilité de se présenter au centre de vote.

L’impossibilité visée sous a. et b. est attestée par un certificat délivré par l’autorité militaire ou civile ou par l’employeur dont l’intéressé dépend.

Si l’intéressé est un indépendant, l’impossibilité visée sous a. et b. est attestée par une déclaration sur l’honneur préalable effectuée auprès de l’administration communale ;

l’électeur qui exerce la profession de batelier, de marchand ambulant ou de forain et les membres de sa famille habitant avec lui.

L’exercice de la profession est attesté par un certificat délivré par le bourgmestre de la commune où l’intéressé est inscrit au registre de la population ;

l’électeur qui, au jour du scrutin, se trouve dans une situation privative de liberté par suite d’une mesure judiciaire (détention préventive).

Cet état est attesté par la direction de l’établissement où séjourne l’intéressé ;

l’électeur qui, en raison de ses convictions religieuses, se trouve dans l’impossibilité de se présenter au centre de vote.

Cette impossibilité doit être justifiée par une attestation délivrée par les autorités religieuses ;

l’étudiant qui, pour des motifs d’étude, se trouve dans l’impossibilité de se présenter au centre de vote, à condition qu’il produise un certificat de la direction de l’établissement qu’il fréquente ;

l’électeur qui, pour des raisons autres que celles mentionnées ci-dessus, est absent de son domicile le jour du scrutin en raison d’un séjour temporaire à l’étranger (voyage d’agrément ou vacances à l’étranger), et se trouve dès lors dans l’impossibilité de se présenter au bureau de vote.

Le séjour à l’étranger pour une telle raison peut être attesté par un certificat de l’organisation de voyages. Ce document mentionne le nom de l’électeur qui souhaite mandater un autre électeur pour voter en son nom.

Si l’électeur n’est pas en mesure de se faire délivrer un tel document, l’impossibilité dans laquelle il se trouve de se présenter au bureau de vote le jour du scrutin peut être attestée par un certificat délivré par le bourgmestre de la commune de son domicile sur présentation d’autres pièces justificatives ou d’une déclaration écrite sur l’honneur.

La demande doit être introduite auprès du bourgmestre du domicile au plus tard le jour qui précède celui des élections.

.

Qui peut être désigné en qualité de mandataire ?

Tout électeur peut être désigné comme mandataire.

Un candidat peut être désigné mandataire auprès de son conjoint ou cohabitant légal, d’un parent ou allié ayant fixé sa résidence principale à son domicile, à condition d’être lui-même électeur.

Un candidat peut de même être désigné comme mandataire auprès d’un parent ou allié n’ayant pas fixé sa résidence principale à son domicile, pour autant que la parenté soit établie jusqu’au troisième degré.

Si le mandant et le mandataire sont tous deux inscrits au registre de population de la même commune, le bourgmestre de cette commune atteste sur le formulaire de procuration le lien de parenté.

S’ils ne sont pas inscrits dans la même commune, le bourgmestre de la commune où le mandataire est inscrit atteste le lien de parenté sur présentation d’un acte de notoriété. L’acte de notoriété est joint au formulaire de procuration.

Chaque mandataire ne peut disposer que d’une procuration.

Toutefois, le mandataire sera désigné librement par le mandant, pour ce qui concerne l’électeur qui, en raison de ses convictions religieuses, est dans l’impossibilité de se présenter au centre de vote.

.

Quel formulaire ?

La procuration est rédigée sur un formulaire qui est délivré gratuitement auprès du secrétariat communal de chaque commune. Il pourra également être obtenu auprès du secrétariat fédéral dans les prochaines semaines.

La procuration mentionne les élections pour lesquelles elle est valable, ainsi que les noms, prénoms, dates de naissance, adresses du mandant et du mandataire, et le numéro d’identification au registre national des personnes physiques du mandant.

Le formulaire de procuration est signé par le mandant et par le mandataire.

Le mandataire (celui qui a reçu la procuration) vote pour le mandant (celui qui a délivré la procuration) dans le centre de vote où ce dernier aurait dû voter.

Le formulaire de procuration peut être obtenu sur ce site avec ses annexes (pdf).