PS Mouscron

USC Mouscron Parti Socialiste

Rue du Val 10 à 7700 MOUSCRON
TEL : 056/85.65.95 (94)
FAX : 056/85.65.96

Posts Tagged ‘ Parlement ’

Il y a quelques jours, la députée régionale PS Christiane Vienne a adressé une question écrite à M. Carlo Di Antonio, Ministre de l’Environnement, de l’Aménagement du Territoire, de la Mobilité et des Transports, des Aéroports et du Bien-être animal, concernant l’accès aux bouches incendie de la SWDE. Voici la question de la députée mouscronnoise et la réponse du Ministre.

Il me revient que début novembre lors d’un incendie à Dottignies dans l’entité de Mouscron les pompiers ont peiné à trouver la bouche d’incendie située face à l’habitation. Les riverains mettent en cause le mauvais entretien de celle-ci rendant sa localisation ardue cette fois-ci, mais déjà dans un précédent incendie dans la même rue voilà 5 ans.

La SWDE développe-t-elle une politique particulière en matière de localisation et d’entretien des bouches d’incendie ? Existe-t-il un monitoring de celles-ci (situation, entretien, etc.) ? Quelles sont les collaborations existantes avec les services d’incendies ? Comment procéder pour qu’en cas d’incendie, les services des sapeurs pompiers puissent immédiatement identifier et atteindre la bouche-incendie la plus proche ?

Réponse du Ministre Di Antonio

D’un point de vue technique, la SWDE a toujours considéré les hydrants (bouches d’incendie) comme de simples outils de gestion (purge d’air, rinçage des conduites, etc.) à l’instar des autres appareils de son réseau. C’est à ce titre qu’elle procède à des interventions ponctuelles.

Les responsabilités en matière de lutte contre l’incendie sont, en vertu de la réglementation en la matière, exclusivement à charge des communes. Ainsi, l’Arrêté royal du 8/11/1967 prescrit : « …les communes sont tenues de disposer de ressources suffisantes en eau d’extinction, conformément aux critères fixés par le Ministère de l’Intérieur. Elles doivent maintenir accessibles et utilisables en tout temps les hydrants et vannes établis en nombre suffisant sur les réseaux de distribution d’eau, ainsi que les citernes à eau des établissements publics et les points d’eau naturels du domaine public… ». La Circulaire ministérielle du 14/10/1975 quant à elle précise que : « …les communes doivent prendre les mesures nécessaires et éventuellement établir un règlement ad hoc. Ces mesures, dont la prescription et le coût incombent aux communes, doivent régler la vérification et l’entretien des ressources en eau, ainsi que tout ce qui y est accessoirement uni et les moyens propres à leur dégagement et leur accès. »…

Sur le plan juridique, il est donc de la responsabilité exclusive de la commune d’assurer la disponibilité, l’accessibilité et le repérage des ressources en eau d’extinction. Il lui appartient également de procéder aux contrôles prescrits par la réglementation.

De son côté, la SWDE, bien que n’ayant aucune obligation en la matière, est à disposition de ses associés communaux pour les aider à répondre à ces obligations. Depuis 2009, par exemple, elle leur propose d’organiser l’entretien et le contrôle des hydrants par le biais de conventions spécifiques. Un nombre très restreint d’entre elles a opté pour ce service.

En outre, la SWDE dispose et poursuit le développement de son Système d’Information Géographique (SIG) reprenant la localisation des quelque 150.000 hydrants disséminés sur ses réseaux. Elle a notamment fourni au SPF Intérieur le fichier de ces hydrants pour qu’ils puissent être téléchargés et intégrés aux SIG des services régionaux d’incendie (SRI) via le site de la Sécurité civile.

Après l’annonce de la fermeture, par « 3 Suisses », du site d’Orcq, les Députés socialistes Christiane Vienne, Bruno Lefebvre et Jean-Pierre Denis demandent au Ministre Jean-Claude Marcourt de tout mettre en place pour sauver l’emploi.

L’annonce a été faite par la direction du groupe 3 Suisses de sa volonté de vouloir supprimer 127 postes et de fermer le site d’Orcq à Tournai pour le 31 mars 2015.

La fermeture du site est un drame pour les salariés, pour les familles, pour la région de la Wallonie Picarde.

Les Députés wallons Christiane Vienne, Bruno Lefebvre et Jean-Pierre Denis ainsi que le Groupe Socialiste du Parlement wallon tiennent à apporter leur soutien aux 127 salariés qui travaillent sur ce site, et aux centaines de familles qui habitent dans la Région.

Le Gouvernement Wallon se mobilise. Les Députés socialistes interpelleront d’ailleurs la semaine prochaine au Parlement wallon le Ministre de l’Economie Jean-Claude Marcourt pour connaître les intentions du Gouvernement quant à la situation du site d’Orcq et de ses 127 salariés. 

On parle d’une reconduction de 33 personnes pour le développement d’une structure en Belgique qui serait dédiée au développement de l’e-commerce.

Pour les Députés wallons Christiane Vienne, Bruno Lefebvre et Jean-Pierre Denis : « il est primordial de maintenir l’emploi dans la Région et de tout mettre en place pour sauvegarder  l’outil au sein d’un groupe qui pèse aujourd’hui encore 1 milliard d’euros. 127 salariés et leur famille attendent de notre part de prendre nos responsabilités ».

 

 

 

La députée régionale Christiane Vienne a récemment posé une question écrite à Maxime Prévot, Ministre des Travaux publics, de la Santé, de l’Action sociale et du Patrimoine, au sujet de la RN 511, entre les villages de Saint-Léger et de Warcoing.

Christiane Vienne a interpellé le Ministre Maxime Prévost au sujet de la sécurisation du rond-point situé sur la RN511, entre la zone industrielle de l’Espierres et celle du Pont Bleu. Ce tronçon réalisé pour permettre le désengorgement et la sécurisation des villages environnants les zones d’activité économique mixte de l’Espierres, du Quevaucamps et du Pont-bleu en les délestant du trafic poids lourds est ouvert depuis septembre 2008. Si le but en terme de trafic est atteint, il reste cependant un problème quant au manque d’éclairage public et de visibilité.

Le Ministre a répondu que l’éclairage public avait été initié sur cette zone mais avait dû être démonté suite à une plainte déposée par l’héliport avoisinant. Le Ministre a également affirmé sa volonté de trouver une solution avec l’héliport afin d’aboutir à une solution satisfaisante pour tous. Il veillera à ce que ce projet soit inscrit au budget 2015.

annick-siteAu tour d’Annick Saudoyer, récemment réélue à la présidence de l’USC-Mouscron, de profiter de sa carte blanche. La députée évoque pour nous son travail parlementaire sans évidemment oublier son travail de proximité…

« Le 1er mai est passé ! Vous avez d’ailleurs été nombreux à rallier le « Parc des Loisirs » à Mouscron, la « Maison du Peuple » à Dottignies ou le « Delta » à Herseaux, pour prendre part à cette fête du travail qui nous est si chère. La journée fut belle. Si belle qu’on a hâte de remettre ça l’an prochain…

Une semaine avant cet événement, les affiliés socialistes ont été invités à voter dans le cadre des élections à la présidence de l’USC Mouscron et des différentes sections. Je tiens d’ailleurs à vous remercier d’avoir réitéré votre confiance à mon égard concernant la tête de l’Union Socialiste Communale. Je félicite également Gaëtan Vanneste, Guillaume Farvacque et Marc Vankeersbulck pour leurs élections à la présidence des sections de Mouscron, Dottignies et Herseaux.

Un petit mot, maintenant, sur le travail parlementaire. Ces dernières semaines, j’ai encore eu l’occasion de poser plusieurs questions, aux thématiques diverses et variées. Ancienne préfète de l’Athénée royal, j’ai notamment plus d’une fois interrogé la ministre de l’Enseignement obligatoire. Il y a quelques jours, j’ai aussi posé deux questions à la ministre de la Santé, l’une était relative à la sensibilisation aux différentes méthodes de contraception, l’autre à la promotion de journées sans viande en Communauté française.

Enfin, je me suis aussi intéressée à des sujets un peu plus locaux, comme les dangers du rond-point du boulevard des Canadiens à Dottignies ou ceux du pont Notre-Dame à Tournai. J’ai également interrogé le ministre de l’Environnement à propos du nettoyage des berges de l’Escaut.

abliAu Parlement comme dans la cité des Hurlus, la proximité reste mon principal cheval de bataille. Avec mes collègues de la majorité actuellement en place, je compte par exemple faire le maximum pour redynamiser le centre-ville de Mouscron. Car si c’était très vivant et animé, il y a encore quelques années, on en est loin aujourd’hui !

Il est donc plus que temps, pour la majorité en place, de prendre une décision, de se positionner autour d’un projet qui pourrait revitaliser notre ville et rendre à la cité des Hurlus son lustre d’antan. Le projet de la société immobilière « Abli » situé à proximité de la piscine de Mouscron devrait être le genre de projet capable de donner un sérieux coup de fouet à l’ensemble du commerce mouscronnois. Il y a du boulot, oui, mais ça en vaut la peine… »

christiane-bisChristiane Vienne a elle aussi eu droit à sa carte blanche destinée au site Internet PSMouscron.be. Notez toutefois que ce texte a été rédigé avant les élections du 13 juin dernier et les excellents résultats obtenus par la candidate socialiste.

 » Dans mon travail parlementaire, comme sur le terrain à Mouscron, je suis attachée avant tout aux valeurs de solidarité, de justice sociale et d’équité… Les situations de discriminations et d’inégalités me révoltent !

Mon travail au Sénat va dans ce sens : j’ai déposé plusieurs textes de loi qui visent à supprimer des discriminations, et garantissent les droits des plus faibles. Assurer l’accès au crédit hypothécaire pour les personnes en situation de handicap, améliorer le système d’octroi de la garantie de revenus aux personnes âgées, permettre un meilleur remboursement des médicaments soignant les maladies sévères… voici quelques exemples de mon action parlementaire.

Le contact avec les citoyens est essentiel à mes yeux : je relaie régulièrement leurs préoccupations et leurs questions devant les ministres concernés… Que cela touche la vie quotidienne (les retards ferroviaires, la sécurité des pompiers…) ou des questions pointues, sur les procédures administratives ou le fisc.

christiane-terrain1L’éducation permanente et la culture émancipent ; leur accès doit être garanti à chacun… A travers la présidence de PAC Mouscron, j’organise un cycle de conférences et de cafés-philo… pour mieux comprendre le monde et la société qui nous entourent. L’accès est gratuit, le programme, varié et… chacun est le bienvenu !

Je suis à votre écoute, lors de mes permanences (à mon bureau 46 Rue de la Station), ou via internet (www.christianevienne.be, où mon bilan complet est détaillé). N’hésitez jamais à me contacter, via Facebook ou à l’adresse contact@christianevienne.be. Vos questions et vos préoccupations sont primordiales… et ma motivation en politique demeure la même : être à votre écoute et travailler à la défense de vos intérêts !

 

annick-siteMars 2010, un peu plus de six mois se sont écoulés depuis l’entrée en fonction d’Annick Saudoyer dans sa fonction de députée de la Région wallonne et de la Communauté française. C’était donc l’occasion idéale de dresser une sorte de bilan du travail effectué durant ce premier semestre.

Qu’elles soient écrites, orales ou d’actualité, Annick Saudoyer a déjà posé une bonne vingtaine de questions parlementaires, que ce soit au Parlement wallon ou au Parlement de la Communauté française.

Ancienne enseignante et même préfète de l’Athénée Royal de Mouscron durant deux ans, la députée mouscronnoise sait combien le métier d’enseignant est particulièrement difficile. Annick Saudoyer s’est donc particulièrement intéressée à cet univers si particulier, puisque cinq de ses questions ont été posées à Marie-Dominique Simonet, Ministre de l’Enseignement obligatoire et de promotion sociale.

Membre de la commission de la Jeunesse et de l’Aide à la Jeunesse, cette maman de deux garçons s’est également plusieurs fois penchée sur des sujets concernant les enfants ou les adolescents. Elle s’est notamment inquiétée des dérives de ces concours de « Mini Miss » et autres castings, elle s’est interrogée sur le fonctionnement des IPPJ ou des AMO et a souhaité en savoir plus sur le « plan 12-25 » pour la jeunesse.

annick-discours-site-2

Licenciée en éducation physique, Mme Saudoyer s’est aussi concentrée sur des thèmes qui touchent de près ou de loin le monde du sport. Elle s’est par exemple émue du fait que les championnats indoor d’athlétisme francophones se déroulent en Flandre ! Elle a aussi interrogé la Ministre de l’Egalité des Chances Eliane Tillieux sur l’accès à des rencontres sportives par des personnes malvoyantes.

Toujours très proche des gens, et surtout de ceux de sa région, la députée mouscronnoise a également profité de sa fonction pour interroger l’un ou l’autre ministre sur les problèmes qui nous touchent au quotidien, tels que l’éventuelle disparition de la gare d’Herseaux, les problèmes du rond-point du boulevard des Canadiens à Dottignies ou encore le danger du pont Notre-Dame à Tournai.